Les Antiks Index du Forum
Les Antiks Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Reine Boadicée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Antiks Index du Forum -> Partie Publique -> Le Coin des Intellos -> Histoire des Civilisations -> Civilisation Celte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Polidori
ஞGÐTஞ

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2010
Messages: 3 932
Localisation: Par ici
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 00:24 (2010)    Sujet du message: Reine Boadicée Répondre en citant

Nous sommes en 43 après JC et l'Aigle Romain a étendu ses ailes sur la Bretagne.

Antedios, Roi des Icéniens (peuple brittonique du Nord-Est de la Bretagne) fait alliance avec les envahisseurs afin d'épargner le pays.
Antedios meurt vers 47 et le pro-romain Prasutagos devient alors Roi de l'île de Bretagne.
Sa femme s'appelle Boadicée (ou Boudicca).



Le début des soucis

Prasutagos meurt (çà arrive vite à cette époque) et conformément à une loi récente de Néron, laisse par testament la moitié de ses biens à sa veuve, la Reine Boadicée et ses deux filles, et l'autremoitié à l'Empereur Néron lui-même.
L'Empereur romain va alors déléguer chez les Iceni son procurateur Catus Decianus afin de faire un inventaire des biens du Roi défunt, en vue d'un partage équitable, toujours selon la loi de Néron.

Malheureusement pour les Iceni, ce bel esprit d'alliance du chargé d'affaire romain semble plus théorique que réel, et les Iceni, à ses yeux, ne sont que de vulgaires barbares, et ne s'apparentent pas au peuple de Rome.

Bien vite, le ton va monter entre les Iceni et les Romains... Vexations, insultes, brimades, le torchon brûle...

La Reine Boadicée elle-même est prise à partie par des fonctionnaires romains qui la flagelle et la violent en même temps que ses filles ... La noblesse Icenienne, elle, se voit confisquer ses biens et réduite en esclavage...

Il s'agit là de l'insulte de trop et très rapidement, la nouvelle fait le tour du pays et une révolte éclate. Les Iceni prennent les armes et se jettent sur les positions romaines. Les légions sont trop loin pour secourir les postes avancés romains et des massacres effroyables sont commis (bah oui mais bon.. qui a commencé aussi ?). On tue, on égorge, on noie, on décapite, on incendie ... C'est la fête ! L'horreur absolue...

A la tête de cette rebellion nationale : une grande femme rousse à la voix rauque, une femme qui a subi les pires exactions de l'Empire romain : La Reine Boadicée



L'heure de la révolte a donc sonné !

La première grande offensive libératrice de Bretagne est dirigée contre la colonie de Camulodunum (Colchester). La petite garnison est vite submergée par une nuée de Bretons en colère... Tout sera détruit... La colonie, la forteresse, le Temple de Claude... détruit et incendié.

Petilius Cerialis, préfet de la IXème Légion Hispanique (levée en -58 par Jules, lors de la Guerre des Gaules), va tenter de prêter main forte à Camulodunum, et détache sa légion stationnée à Lindum (Lincoln)



Ce sera peine perdue... les Bretons, que plus rien n'arrête, vont massacrer l'infanterie romaine... La cavalerie va réussir in extremis à échapper à la catastrophe en faisant demi-tour et se replie sur Lincoln, en s'y enfermant ! Bon les gars, on a rien vu...


La IX ème Légion sera massacrée ...



Quant à Suetonius Paulinus, il revient en toute hâte vers Londinium (Londres) et se rend compte de l'énormité du soulèvement. Il décide d'abandonner la ville, malgré les supplications de la population terrorisée.

Dans la ville, c'est la panique générale ...



Les Iceni et leurs alliés fondent de toutes parts sur Londinium qui est mise à sac, pillée, incendiée, anéantie... Les habitants qui n'ont pas le temps de s'enfuir sont massacrés ou jetés puis noyés dans la Tamise. Des femmes sont embrochées vivantes puis immolées ... Les enfants, vieillards, blessés... tout le monde y passe... La Tamise charrie des centaines de cadavres, et les cris d'horreurs des habitants résonnent toute la nuit.

Nous sommes à Londres, en été 60 après JC ...

Suetonius Paulinus est alors conscient qu'il va livrer son dernier combat. Il établit son champ de bataille du côté de Manduessedum (Mancetter) ou Ratae Coritanorum (Leicester).

Sous ses ordres, la XIVème Légion, avec les Vétérans de la XXème, des auxiliaires recrutés dans le voisinage, soit un total de 10.000 hommes.
Il choisit une position ouverte sur un étroit défilé, fermée par l'arrière par une forêt. Devan lui une large plaine dénuée de risques d'embuscades.
Ses légions sont en rangs serrés, la cavalerie sur les ailes...

En face, l'armée des Bretons, avec à sa tête Boadicée, montée sur un char avec ses filles devant elle...
Statue du Char de Boadicée, à Londres, près de Big Ben







A noter que le casque porté par la Reine Boadicée est un authentique casque celtique retrouvé dans la Tamise, il y a peu longtemps ...



La bataille est donc proche, et Suetonius s'adresse à sa 14ème Légion. Il parle à ses hommes (qui ne font pas trop les malins quand même... Rappelons qu'une légion, à l'époque, c'est environ 6000 hommes + autant d'auxiliaires... Donc environ 12 000 hommes contre les 70/80 000 bretons en face...)


Suetonius :
"Vous voyez ici plus de femmes que de guerriers !Incapables de combattre, sans armes, ils lâcheront pied dès qu'ils reconnaîtront le glaive et le courage de leurs conquérants, qui les ont si souvent mis en déroute !
Même parmi de nombreuses légions, c'est un petit nombre qui décide réellement de la victoire, et votre gloire sera encore plus grande si une petite force peut assurer la renommée d'une armée entière !
Serrez les rangs !
Et après avoir lancé vos javelots, alors avec vos boucliers et vos glaives continuez à verser le sang et à détruire, sans une pensée pour le pillage !
Dès que la victoire aura été conquise, tout sera en votre pouvoir ! "


Les vétérans romains, galvanisés par le discours de Suetonius, se préparent à lancer leurs javelots et le général romain donne le signal de la bataille ...



Tout d'abord, la légion rest immobile sur sa position.



Les javelots sont lancés avec précision et touchent de nombreux bretons.
Les auxiliaires font de même.
La cavalerie, armée de longues lances, brise les plus fortes résistances...



Les Bretons subissent très rapidement de très lourdes pertes, et rapidement tournent le dos à leurs adversaires. Ils tentent une fuite précipitée qui sera gênée par leurs chariots de transport laissés sur les arrières. Hommes, femmes, chevaux, le champ de bataille devient un tas de cadavres...






On annonce 80 000 bretons tombés ce jour-là...
Contre 400 romains... et autant de blessés ...

Ces chiffres sont bien sûr à prendre avec beaucoup de précaution...

Avec cette défaite, la Reine Boadicée s'avoue vaincue et choisit de se suicider en s'empoisonnant. Elle ne subira plus d'autres outrages romains...

Poenius Postumus, Préfet de camp de la 2ème Légion, qui avait préféré ne pas participer à cette bataille et rester bien à l'abri dans sa forteresse voisine, se suicide par son épée... Une telle désobéissance aux usages militaires ne mérite que çà ...

Par la suite, Néron enverra de Germanie 2000 légionnaires, huit cohortes et 1000 chevaux pour compléter la IX Légion Hispanique, massacrée auparavant par les bretons...

Suetonius Paulinus, entamera des représailles sanglantes et mettra le pays à feu et à sang, en affamant la population...

Il sera relevé de ses fonctions, puis remplacé...

La Bretagne du Sud est ruinée, meurtrie par 17 ans de guerre ...

La Révolte des Icéniens en 60 après JC, fut la plus grande rebellion à laquelle les Romains eurent à faire face dans les îles britanniques, et la Reine Boadicée devient un symbole de résistance et de courage.

Son histoire est reprise depuis 200 ans environ dans les manuels scolaires britanniques...


Portrait de Boadicée au Colchester Town Hall, UK


_________________




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 00:24 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Antiks Index du Forum -> Partie Publique -> Le Coin des Intellos -> Histoire des Civilisations -> Civilisation Celte Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com